FANDOM


"La Bataille des Bâtards" est le neuvième épisode de la sixième saison de Game of Thrones. Il est le cinquante-neuvième épisode de la série. Il a été diffusé le 19 juin 2016. Il a été écrit par David Benioff et D. B. Weiss, et réalisé par Miguel Sapochnik.

Intrigue

À Meereen, Daenerys compte en finir avec les maîtres esclavagistes qui attaquent la cité. Et pour cela, elle dispose d'une solution radicale. Dans le Nord, la reconquête de Winterfell est en route. La bataille entre les forces de Ramsay Bolton et la petite armée de Jon Snow est inévitable.

Résumé détaillé

À Meereen

Daenerys observe la flotte esclavagiste

Daenerys observant la flotte esclavagiste

Bien qu'ils avaient officiellement accepté les conditions posées par la Main de la Reine, les maitres esclavagistes entament le siège de la ville de Meereen. Venant tout juste de rentrer de Vaes Dothrak, Daenerys observe la flotte ennemie depuis la Grande Pyramide, en train de tirer des projectiles enflammés sur l'ensemble de la cité. Elle se retourne ensuite pour faire face à Tyrion, légèrement gêné devant sa reine que les choses dérapent ainsi en sa présence et que la responsabilité totale lui incombe.

Le nain assure cependant que la situation est sous contrôle et qu'elle s'améliore, ce qui suscite l'interrogation de son interlocutrice. Le Lannister suggère maladroitement de s'abriter, et raconte pour apaiser la reine que Meereen est forte, que le commerce a été rétabli et que le peuple la soutient. Tyrion nuance ensuite son propos, arguant qu'aucun souverain ne peut avoir l'appui total de son peuple, face à une Daenerys qui se montre impassible.

Daenerys déclare qu'elle va crucifier les esclavagistes et raser leurs cités

Daenerys affirmant vouloir crucifier les esclavagistes et réduire leurs villes en cendres

Le nain affirme que c'est justement cette renaissance de la ville qui pousse les maîtres à venir les attaquer, puisque Meereen est la preuve vivante du fonctionnement d'un système sans esclave, ni maître. Devant l'inutilité des maîtres, d'autres cités pourraient abolir l'esclavage, ce qui est bien sûr contraire aux intérêts des Grands Maîtres. Daenerys suggère alors de brûler la flotte des esclavagistes, de crucifier chacun d'entre eux et de réduire leurs villes en cendres.

Tyrion fait remarquer qu'elle se comporte exactement comme feu Aerys II Targaryen, son père. Ce dernier lui raconte alors comment le roi fou projetait de détruire la cité de Port-Réal à l'aide de caches de feu grégeois répartis sous toute la ville, brûlant vif jusqu'au dernier citoyen de la capitale, les traîtres comme les loyaux sujets. La Targaryen assure que la situation est totalement différente de celle décrite, mais Tyrion fait remarquer qu'elle menace de détruire des villes et de tuer des innocents par milliers, ce qui revient exactement au même.

Les trois esclavagistes face à la reine

Une entrevue est organisée avec les esclavagistes

Le nain conclut en déclarant vouloir proposer à Daenerys "une toute autre approche", tandis que la pièce tremble sous l'effet d'une explosion et que la fenêtre vole en éclat. Cela semble faire réfléchir la reine, qui change finalement d'avis. Selon le plan de Tyrion, une entrevue est demandée avec les maîtres esclavagistes, qui se trouvent être les mêmes que ceux qui avaient négociés avec la Main de la Reine : Belicho Paenymion (représentant Volantis), Yezzan zo Qaggaz (représentant Astapor) et Razdal mo Eraz (représentant Yunkaï).

Razdal prend la parole et souligne l'arrogance de Daenerys qui l'a aveuglé, puisque si elle avait accepté leur proposition lors de leur dernière entrevue, elle aurait pu repartir à Westeros à bord d'une importante flotte. Il annonce qu'au lieu de cela, elle a tout perdu aujourd'hui et devient la "reine mendiante" (faisant peut-être ainsi allusion au surnom similaire qui était donné à son frère, Viserys Targaryen le Roi Mendiant). Tyrion dit qu'ils ne sont pas là pour échanger des insultes mais simplement pour négocier une reddition.

Yezzan expose les conditions de la reddition

Yezzan exposant les conditions de la reddition

Yezzan prend alors la parole et assure que les termes sont simples : Ils abandonnent la ville de Meereen tandis que les anciens esclaves de Kraznys retrouvent leur ancien statut (y compris Missandei), et seront vendus. L'esclavagiste conclut en ajoutant que les dragons de Daenerys seront mis à mort. La Targaryen précise qu'ils n'ont peut-être pas été assez clairs, car l'objectif de cet entretien était la reddition des Grands Maîtres et non la leur.

Daenerys se tient devant Drogon (6x09)

Drogon se posant derrière Daenerys

De même que ses semblables, Razdal se montre sceptique devant cette déclaration, assurant que cela est difficile pour elle d'affronter une nouvelle réalité, à savoir que son règne est terminé. Daenerys soutient pourtant que son règne ne fait que commencer. Des cris des dragons se font soudain entendre, et les esclavagistes regardent autour d'eux, visiblement un peu inquiets. Drogon surgit alors et vole au dessus d'eux, intimidant les ennemis de la reine, avant d'atterrir ensuite lourdement derrière Daenerys en poussant un énorme grognement.

Cette dernière monte alors sur la bête et survole la ville. Rhaegal et Viserion se libèrent à leur tour de la Grande Pyramide, alors que la Targaryen vole au dessus d'eux. Ils prennent à leur tour leur envol et se joignent ensuite à leur frère. Pendant ce temps-là, les Fils de la Harpie se soulèvent et massacrent des citoyens à l'entrée de Meereen. Entendant les cris de la horde dothrakie en approche, les rebelles s'interrompent et essuient la charge menée par Daario Naharis.

Les Dragons de Daenerys brûlent la flotte esclavagiste

La flotte esclavagiste est brûlée

Le commandant des Puînés parvient à trancher la tête d'un ennemi avec la lame de son arakh. De son côté, Daenerys et ses dragons survolent à présent la mer et les navires ennemis. Les trois dragons brûlent une partie de la flotte esclavagiste ainsi que les équipages. Toujours en compagnie de Belicho Paenymion, Yezzan zo Qaggaz et Razdal mo Eraz, Ver Gris offre le choix aux gardes des esclavagistes entre mourir ici pour eux ou rentrer chez eux auprès de leurs familles, vivants.

Les esclavagistes se font abandonner par leurs soldats

Les soldats abandonnant les esclavagistes

Après une courte hésitation, tous abandonnent leurs chefs et s'enfuient, laissant ces derniers sans défense. Tyrion remercie ensuite les Grands Maîtres pour leur armada, qui constituera la flotte de la reine. Le nain rappelle aux esclavagistes la manière dont ils ont brisé leur accord, faisant remarquer que même une souveraine clémente comme Daenerys ne peut pas pardonner pareil affront. Missandei annonce alors que la reine souhaite qu'un des trois Grands Maîtres soit mis à mort.

Ver Gris tue Belicho et Razdal

Ver Gris tue les deux esclavagistes

Tyrion commente que la mort d'autrui est toujours abstrait pour chacun d'entre nous. Belicho et Razdal désignent immédiatement Yezzan comme celui qui doit mourir, invoquant sa basse extraction. Ver Gris s'avance alors d'un pas menaçant vers lui, et Yezzan ne peut s'empêcher de supplier pour sa vie. Tombant à genoux pour implorer l'Immaculé, l'esclavagiste demande grâce. Tout en le fixant d'un air méprisant, Ver Gris sort un couteau et tranche en un instant la gorge des deux autres, qui meurent égorgés sur le coup.

Tyrion parle à Yezzan après la défaite des esclavagistes

Tyrion parlant à Yezzan

Tyrion s'approche ensuite de Yezzan, toujours à genoux et tremblant de peur et lui dit de rappeler aux Grands Maîtres ce qui est arrivé en ce jour, si jamais un jour ils cherchaient à se venger. Il lui dit d'insister sur le fait qu'il est en vie par l'unique volonté de la reine et ce qui est arrivé à ceux qui ont tenté de rétablir l'esclavage, et qui se sont opposés à Daenerys du Typhon. Tyrion lui tapote alors légèrement l'épaule et passe devant lui, bientôt suivi de Ver Gris et Missandei, laissant Yezzan sous le choc.

Tyrion revoit Theon (6x09)

Tyrion revoit Theon

Plus tard, Yara et Theon Greyjoy arrivent à Meereen pour rencontrer Daenerys Targaryen. Tyrion se souvient alors de leur première rencontre à Winterfell durant laquelle le Greyjoy s'est moqué de sa petite taille. Il fait la remarque que tous ceux qui se moquent de la taille d'un nain, s'imaginent être les premiers à le faire. Le Lannister assure pourtant que ce sont toujours les mêmes plaisanteries qui ressortent, ce qui montre le peu d'imagination de ces hommes-là.

Yara assure que son frère a payé

Yara assurant que son frère a payé pour ses crimes

Theon tente d'expliquer que c'était il y a déjà fort longtemps, mais Tyrion admet que cela est vrai, puisqu'entretemps il déclare que pour lui, les choses ne se sont visiblement pas passées comme prévu, et ce dernier a même massacré les enfants Stark. Le Greyjoy assure ne pas avoir tué Rickon et Bran, mais reconnait cependant qu'il a fait des choses aussi horribles, voire pires. Yara assure qu'il a payé pour ses crimes, tandis que le nain fait remarquer qu'il n'en a pas l'air, puisqu'il est en vie.

Tyrion ajoute que cela a dû être compliqué pour lui, ayant grandi à Winterfell sans jamais savoir où était sa place, un Greyoy parmi les Stark. Pour le nain, cela n' excuse pas pour autant ses actes, car chacun a une vie difficile en ces temps troubles. Daenerys récapitule donc, qu'elle offre personnellement son soutien aux prétentions de Theon sur les Îles de Fer tandis que les Fer-nés la soutiendront pour s'emparer du Trône de Fer.

Yara fait remarquer que Westeros non plus n'a jamais connu de reine

Yara fait remarquer que les Sept Couronnes n'ont jamais eu de reine non plus

Theon signale qu'il ne prétend à rien du tout, mais que c'est sa sœur Yara, qui deviendra Reine des Îles de Fer. Surprise, Daenerys demande ce dernier renonce à la couronne, et Theon admet qu'il n'a pas l'étoffe d'un roi, ce que Tyrion confirme aussitôt. La Targaryen demande si les Fer-nés ont déjà eu une femme à leur tête, et Yara répond que non, tout comme Westeros. Son frère reprend alors la parole et expose la situation, soit comment Euron est revenu aux îles de Fer après une longue absence, avant d'assassiner leur père et de prendre le pouvoir.

Il raconte qu'ils se sont donc enfuis pour rester en vie, car leur oncle les aurait eux-aussi tués. La mère des dragons fait remarquer que Tyrion lui a expliqué que Balon était un roi épouvantable, cependant Yara lui fait remarquer que cela leur fait un point commun avec elle-même, fille du Roi Fou. Daenerys admet la chose, et ajoute qu'ils ont également tous deux été tués par des usurpateurs.

La reine se tourne alors vers son conseiller et interroge ce dernier afin de savoir si ces navires seront suffisants, et Tyrion répond que la flotte fer-née ainsi que les navires pris aux esclavagistes devraient tout juste suffire. Il demeure néanmoins incompréhensif quant au chiffre avancé par Theon, qui est de 100 navires, et fait la remarque qu'il y en a théoriquement bien plus dans flotte fer-née.

Daenerys amusée par Yara

Daenerys amusée par la réflexion de Yara

Theon lui explique que c'est en effet le cas et qu'Euron en construit même encore plus, dans le but de venir lui offrir. Daenerys demande alors pourquoi ne se tournerait-elle pas vers lui plutôt qu'eux, mais ses interlocuteurs racontent qu'il compte également l'épouser, et que sa flotte ne la soutiendra qu'à cette condition. La reine s'assure qu'aucun d'entre eux ne veuille d'un mariage, cependant Yara sous-entend qu'elle "est ouverte pour le reste", ce qui semble amuser la Targaryen.

Theon met en garde Daenerys sur le fait qu'Euron est prêt à tout pour parvenir à ses fins, y compris tuer son neveu, sa nièce, et même cette dernière pour régner ensuite sur les Sept Couronnes. La reine interroge les deux pour savoir s'ils ne sont pas intéressés par les Sept Couronnes, mais Theon assure que seules les Îles de Fer les intéressent, car elles étaient autrefois indépendantes et souveraines, et Yara ajoute qu'ils souhaitent son aide pour tuer leur oncle.

Les Greyjoy rencontrent Daenerys

Daenerys déclare qu'ils laisseront le monde dans un meilleur état qu'ils ne l'ont trouvé

Tyrion la prévient que chacun risque de réclamer son indépendance, mais Daenerys affirme qu'elle ne fait que demander dans le cas présent, et que chacun est libre de faire de même. La reine conclut cet entretien en assurant que leurs pères à tous incarnaient le mal, et propose d'essayer de ne pas suivre leur trace, et de laisser ce "monde meilleur que celui que nous avons trouvé".

Daenerys et Yara scellent l'accord

Daenerys et Yara scellant l'accord

En plus de leur appui à ses prétentions au trône, Daenerys pose la condition que les Fer-nés cessent leur activités de pillage, de maraudage et de viol en respectant l'intégrité des Sept Couronnes. D'abord hésitante, Yara en fait finalement la promesse et une poignée de main avec la reine symbolise cet accord.


À Winterfell

L'échec des négociations

Les négociations commencent

Les négociations commencent

Dans le Nord, une entrevue diplomatique est organisée entre Jon Snow et Ramsay Bolton, ce dernier ayant eu vent que son ennemi recherche des alliés et réunit des forces pour tenter de le défier. Ramsay et ses principaux vassaux, Harald Karstark et Jon Omble se rendent donc au point de rendez-vous, escortés d'une dizaine de cavaliers. En face, Jon est accompagné de ses principaux soutiens, Sansa Stark, Lyanna Mormont, Davos Mervault et Tormund.

Avant le début des négociations, Jon dit à Sansa qu'elle peut partir si elle le souhaite, cette dernière refuse cependant car elle veut faire face à son mari. Les deux groupes se font finalement face, puis Ramsay en tête s'avance, suivi de Karstark et Omble juste derrière lui. Sansa soutient le regard du Bolton, tandis que ce dernier se réjouit en revoyant "son épouse adorée" tout en lui adressant un grand sourire, et assure qu'elle lui a manqué.

Sansa fixe Ramsay (6x09)

Sansa fixant Ramsay

Ne répondant pas aux provocations de Lord Ramsay, elle se contente de le fixer d'un air haineux. Ce dernier se tourne ensuite vers Jon, et feint de le remercier pour avoir reconduit Lady Bolton jusqu'à lui en toute sécurité. Il ordonne ensuite à Snow de plier le genou devant lui, avant de le reconnaitre comme unique Seigneur de Winterfell et Gouverneur du Nord. Il promet de le pardonner pour sa désertion de la Garde de Nuit, de même que tous ceux qui l'ont soutenu dans la constitution de son mouvement séparatiste.

Ramsay assure que Jon doit se soumettre, en raison de son infériorité numérique, son absence de cavalerie et que contrairement à eux, il n'a pas de place forte tel que Winterfell où se réfugier. Le Lord soutient qu'il est inutile de conduire toute son armée à une mort certaine, alors que tout pourrait être réglé ici et maintenant sans victime inutile. Il réaffirme son offre en lui promettant le pardon à lui et à ceux qui le suivent, s'il plie le genou devant lui ici et maintenant.

À la surprise générale, Jon approuve ce qu'il dit. En effet, il confirme que la bataille n'a pas besoin d'avoir lieu, puisqu'il n'est pas nécessaire de sacrifier des milliers d'hommes. Il ajoute qu'un seul suffira, et expose alors son idée d'un duel en un contre un : Ramsay contre lui-même. Sansa semble étonnée de cette proposition, tandis que la réponse de Bolton se fait attendre. Entendant cela, Ramsay se met alors à rire d'un petit air suffisant, avant de prétendre avoir beaucoup entendu parler de Jon (le qualifiant sans cesse de "bâtard" d'un air méprisant, alors que lui-même a eu ce statut maintes années durant).

Selon lui, les Nordiens jurent qu'il s'agit du plus grand bretteur au monde, et que cela soit fondé ou non, il avance qu'il ne saurait ainsi être certain de le battre. Il garantit cependant que son armée triomphera à coup sûr, et ne voit donc pas l'intérêt de prendre un tel risque. Ramsay signale que son ennemi dispose d'à peine 3000 hommes, tandis que lui en dispose du double. Snow reprend alors la parole et confirme ses chiffres, mais l'interroge s'il pense sincèrement que ses hommes se battront pour lui quand ils sauront qu'il ne se bat pas pour eux.

Ramsay reconnaît que Jon est doué

Ramsay reconnaissant la répartie de Jon

Le Gouverneur du Nord ne sait plus quoi répondre, tant la répartie de Jon est juste, cinglante et efficace. Ce dernier lève ensuite le doigt vers Jon et concède le fait qu'il est doué pour les joutes verbales. Lord Bolton change donc d'angle d'attaque et déclare que ce dernier condamne son frère à une mort certaine s'il est trop fier pour se rendre. Sansa prend la parole et demande ce qui leur prouve que Rickon est bel et bien son prisonnier.

Ramsay fait donc signe à Omble, qui prend la tête de Broussaille suspendue à sa selle, avant de l'envoyer aux pieds du groupe d'en face. Jon, Sansa et les autres ne peuvent que constater que le Bolton détient bel et bien Rickon. Il tente alors de faire pression sur eux en racontant que s'ils veulent revoir leur frère vivant, ils doivent se rendre, mais Sansa l'interrompt. Elle lui promet que demain, il sera mort et lui souhaite de bien dormir en attendant, avant de partir sans rien ajouter.

En regardant Sansa s'éloigner, Ramsay déclare qu'elle a belle allure et qu'il hâte de la revoir de nouveau dans le lit conjugal. Ce dernier assure que tous ici, ont fort bel allure mais que très bientôt, ils feront la connaissance des Filles du Bâtard, sa meute de chiennes qu'il affame depuis sept jours pour les pousser à déchiqueter ses ennemis le moment venu.

Il s'interroge alors sur la partie du corps à laquelle elles s'attaqueront en premier, et conclut en disant qu'ils le sauront très bientôt. Il dit à ses ennemis "À demain" non sans qualifier Jon une dernière fois de "bâtard", avant de retourner vers Winterfell, mettant ainsi fin aux négociations.

La préparation des combats

Réunion Jon, Davos (6x09)

Le conseil de guerre se réunit

Le soir venu, Jon réunit un conseil de guerre constitué de ses principaux alliés, Davos et Tormund notamment. Jon fait remarquer que si Ramsay est intelligent, il n'aura qu'à se terrer derrière les épaisses murailles de pierre de Winterfell et attendre, tandis que Davos affirme qu'il doit montrer qui est le maître du Nord par une démonstration de force en bataille rangée. Pour lui, Bolton doit à la fois intimider ses ennemis et ses vassaux, puisqu'il les tient par la peur.

Jon soutient que c'est peut-être cela la clé : en faisant basculer la situation, tous les bannerets de leur ennemi sentiront qu'il est en difficulté et qu'il est temps de changer de camp. Tormund intervient à son tour et déclare que cela n'est pas ses hommes qui l'inquiète outre-mesure, mais la cavalerie qui demeure l'élément problématique, pour eux qui n'en ont aucune. Il se souvient de la manière dont l'immense armée de cavaliers de Stannis avait percé l'armée du Peuple libre comme "la pisse perce la neige".

Jon annonce qu'ils vont prendre des mesures pour empêcher cela, en creusant des tranchées le long des flancs de l'armée, où ils planteront des pieux pour empaler quiconque tentera une charge à cheval. Devant l'incompréhension du sauvageon qui ne connait pas ce jargon militaire, le bâtard emploie des mots un peu plus simples en assurant à Tormund que l'ennemi "ne pourra pas attaquer par les côtés".

Davos déclare que le nombre est clairement en leur défaveur et que c'est pour cela qu'ils doivent faire preuve de patience pour contraindre Ramsay à charger en premier. Mervault suggère également de feindre de reculer au niveau du centre pour le pousser à forcer ce point précis du front, avant de l'encercler de toutes parts. Tormund interroge alors Jon pour savoir s'il pensait sincèrement que le Bolton allait l'affronter dans un duel, et ce dernier confie qu'il ne voulait que le provoquer, afin qu'il charge sur eux pour leur donner l'avantage.

Non loin de là, Sansa suit la conversation avec attention mais ne dit rien, se contentant de les regarder d'un œil mauvais. Davos affirme qu'ils devraient tous aller dormir avant le grand jour, tandis que Tormund surenchérit qu'il faut absolument que leur chef soit en forme pour la bataille. Les conseillers sortent ensuite de la tente, laissant Jon et Sansa seuls. Le bâtard s'assoit à la table, la mine fatiguée quand Sansa s'adresse à lui, faisant la remarque qu'il a finalement élaboré un plan de bataille.

Sansa affirme avoir une vue de l'intérieur

Sansa affirme avoir une "vue de l'intérieur"

Jon admet qu'il "vaut ce qu'il vaut", ce dernier l'ayant constitué en prenant une approche purement militaire de la chose. Sansa assure qu'ils ne connaissent pas suffisamment Ramsay Bolton, puisqu'ils n'ont parlé qu'une seule fois avec lui, tandis qu'elle a été son épouse et elle a eu l'occasion de constater sa cruauté et son sadisme vis à vis de la souffrance d'autrui. La Stark prétend avoir une "vue de l'intérieur" par rapport à eux qui ne savent rien de lui.

Snow concède cela, mais Sansa poursuit, imperturbable, en affirmant que leur ennemi ne tombera pas dans le piège, et que cela sera plutôt lui qui leur en tendra un. Jon déclare que c'est peut-être cela leur unique chance, qu'il a une trop grande confiance en lui, cependant Sansa balaie cette hypothèse, racontant que Ramsay passe son temps à jouer avec les gens, et qu'il est bien meilleur que lui dans ce domaine. Jon se lève alors, affirmant que lui-même a combattu et fait ses preuves par le passé, et qu'il ne faisait pas que "jouer avec des bouts de bois".

Il relate qu'il a défendu le Mur contre les farouches guerriers du Peuple libre et qu'il a affronté bien pire encore au-delà de ce dernier. Sansa est cependant catégorique, il ne le connait pas suffisamment et son plan est condamné à échouer car beaucoup trop prévisible et classique face à un individu tel que Ramsay. Jon l'interroge donc sur la manière de libérer Rickon ainsi que de remporter la victoire. La Stark répond qu'ils n'ont aucune chance de le sauver car il remet en cause la légitimité de Ramsay en tant que Gouverneur du Nord, puisqu'il est le dernier héritier mâle d'Eddard Stark.

Sansa conclut en assurant que Rickon va mourir, sans qu'ils ne puissent rien y faire. Refusant de laisser mourir son frère, Jon n'accepte pas de baisser les bras et de ne rien tenter pour le sauver, mais elle insiste en objectant que Ramsay va se servir de lui pour le pousser à l'erreur. Jon réplique que cela est normal de tout faire pour qu'il s'en sorte vivant, et lui demande ce qu'il est sensé faire. Sansa reconnait qu'elle n'en sait rien puisqu'elle ne connait rien à la guerre, cependant elle lui conseille de ne jamais entrer dans le jeu de l'ennemi, qui va tenter de le manipuler et déstabiliser.

Pas tellement avancé sur la marche à suivre, Snow lui fait remarquer que cela n'est pas d'une grande aide, et déclare que cela est trivial. Passant à l'offensive, Sansa fait remarquer que si il lui avait demandé des conseils plus tôt, elle lui aurait dit de ne pas foncer vers Winterfell avec si peu de forces, mais Jon réplique qu'ils en ont le maximum après avoir supplié les bannerets loyaux aux Stark et qu'ils ne pouvaient espérer aucun renfort de Brynden Tully, dans le Conflans.

Sansa affirme qu'elle ne retournera pas auprès de Ramsay

Sansa racontant qu'elle ne retournera pas auprès de son mari

Bien qu'il reconnait ne pas avoir autant d'hommes qu'il le voudrait, Jon aimerait tenter le coup avec tous ceux qu'ils ont, tandis que Sansa lui cache l'intervention des chevaliers du Val et de Littlefinger. Jon conclut que des batailles ont déjà été remportées avec des rapports de forces plus désavantageux encore, et un léger silence s'installe. Sansa révèle qu'il est hors de question pour elle de repartir avec son époux si Ramsay l'emporte, et Snow assure qu'il ne le laissera plus jamais la toucher.

Sceptique devant cette affirmation, elle réplique que personne n'est capable de protéger personne en ce monde, avant de s'éloigner en laissant Jon pensif. Plus loin, Davos et Tormund discutent tous les deux, à proximité du camp. Mervault interroge le sauvageon pour savoir si l'espoir est permis en la victoire, et Tormund explique qu'il n'a jamais vu les Bolton se battre, pas plus que ces derniers n'ont déjà vu les forces du Peuple libre à l'œuvre. Partant de ce constat, il pense que la victoire est envisageable.

Tormund demande alors si Davos compte venger la mort de son ancien roi. Son interlocuteur répond que Stannis s'est condamné par lui-même, avant que les Bolton ne lui portent le coup fatal. Davos confie avoir aimé l'homme, à qui il devait d'avoir sorti sa famille de la misère, mais que ce dernier avait des démons dans la tête qui lui soufflaient des horreurs. Ne comprenant pas la métaphore, Tormund interroge l'ancienne Main de Stannis afin de savoir s'il a réellement vu ces démons.

Mervault clarifie les choses et fait remarquer que cela n'était qu'une façon de parler. Le sauvageon reprend ensuite la parole, et exprime son admiration pour l'homme brûlé par Stannis, Mance Rayder. Il relate avoir suivi cet individu, qui contrairement à Stannis, n'avait pas de démon en tête, qu'il ne faisait pas brûler les gens, et qu'il n'écoutait pas les sorcières. Tormund ajoute qu'il était convaincu que Mance les mènerait tous durant la Longue Nuit, mais reconnait aujourd'hui son erreur, tout comme Davos.

Sur ces mots, il commence à s'éloigner quand Mervault reprend la parole, et affirme que leur erreur commune est peut-être de vouloir suivre les rois. Le sauvageon fait remarquer que Jon Snow n'est pas un roi, ce que Davos confirme. Tormund repart alors en expliquant qu'il a besoin de boire avant une bataille, et se retourne une dernière fois vers Davos pour lui proposer de partager du lait de chèvre. Son interlocuteur décline poliment, assurant qu'il préfère garder l'esprit clair et explique qu'il n'arrive jamais à dormir la veille d'une bataille.

Jon Snow Mélisandre (6x09)

Jon vient voir Mélisandre

Il raconte au sauvageon qu'il va passer la nuit à penser tout en marchant "jusqu'à ce qu'il soit assez loin du camp pour que personne ne l'entende chier ses tripes" avant l'affrontement, ce qui fait rire ce Tormund. Les deux hommes s'en vont alors chacun de leur côté. De son côté, Jon se rend à la tente de Mélisandre afin de discuter avec elle. Ce dernier signale qu'elle n'est pas venue au conseil de guerre, mais l'adoratrice de R'hllor déclare qu'elle n'y avait pas sa place puisqu'elle n'est pas un chef de guerre.

Snow interroge la Prêtresse Rouge pour obtenir un quelconque conseil de sa part pour l'aider à triompher, cependant elle lui dit simplement de ne pas perdre. Jon ordonne alors à Mélisandre de ne plus le ramener s'il tombe sur le champ de bataille, mais cette dernière refuse, prétextant qu'elle ne lui obéit pas et qu'il sera de son devoir d'essayer pour le Maître de la Lumière. Le bâtard tente de lui faire comprendre que ce camp est à lui et que c'est lui qui commande, mais rien n'y fait.

Elle lui explique qu'elle n'a aucun pouvoir, puisqu'elle a simplement prononcé les paroles tandis que R'hllor l'a ramené à la vie. Il envoie des signes dans les flammes, elle les interprète et exécute sa volonté. Incompréhensif, Jon demande dans quel but le Maître de la Lumière fait-il tout ça et Mélisandre suggère qu'il le ramène peut-être dans l'unique but de mener cette bataille, pour y mourir. Snow s'interroge sur quel genre de dieu ferait une chose pareille, cependant la femme rouge affirme que c'est pourtant le cas de R'hllor.

De son côté, Davos s'éloigne un peu du camp pour réfléchir avant la bataille et retrouve dans la neige la figurine de cerf de Shireen Baratheon, ainsi que les restes de son bucher. Comprenant ce qui est arrivé à la jeune fille, il se fait la promesse d'obtenir la vérité et de faire payer les coupables.

La Bataille des Bâtards

Le lendemain, les deux armées se font finalement face. L'armée de Jon, composée de Sauvageons (dont un Géant, Wun Wun) et de troupes provenant de diverses maisons loyales à leur cause (Mormont, Mazin, Corbois) paraît désorganisée, tandis que leurs ennemis sont parfaitement alignés et ordonnés. Les deux camps ont les archers positionnés devant la cavalerie, eux même situés devant l'infanterie.

Armée Stark (Bataille des Bâtard)

Jon devant ses troupes

Sur le futur champ de bataille, des croix de bois ont été installées par les Bolton sur lesquelles brûlent des cadavres écorchés vifs, dans l'optique d'intimider leurs opposants. Jon traverse à cheval les rangs de son armée et va se positionner devant cette dernière. Ramsay arrive lui aussi à cheval devant son armée, tirant derrière lui son prisonnier, Rickon Stark, à l'aide d'une corde attachée autour de ses poignets.

Ce dernier descend ensuite de sa monture, et continue à avancer en tirant le captif. Le Bolton s'arrête alors de même que Rickon, et sort de derrière son dos un poignard. Anxieux, Jon descend de cheval et s'approche un peu pour mieux observer la scène. Théâtral, Ramsay continue à garder la dague en l'air un moment durant, afin d'augmenter l'inquiétude de son ennemi, avant de lentement couper ses liens. Cela suscite la surprise et l'incompréhension parmi ses adversaires.

Après avoir rangé la dague, il propose au jeune garçon de jouer à un jeu, qui consiste à ce qu'il rejoigne son frère en courant. Il pousse alors le prisonnier, qui n'en revient pas, et se retourne vers Ramsay d'un air interrogatif. Ce dernier lui indique qu'il doit courir car ce sont les règles du jeu, avant qu'un de ses hommes ne lui apporte son arc et son carquois de flèches. Comprenant avec horreur ce qui est sur le point d'arriver, le jeune garçon se met à courir pour aller retrouver Jon.

Ramsay tire tranquillement une flèche du carquois et regarde avec désinvolture Rickon courir pour sauver sa vie. De son côté, son frère comprend également rapidement la situation et court vers son cheval, qu'il s'empresse de monter, avant de foncer au grand galop droit vers Rickon. Sans se presser outre-mesure, Ramsay arme son arc et tire sans se concentrer, et rate donc son coup. Il réitère ce manège encore deux fois, mais ne vise réellement le jeune garçon que pour le quatrième et dernier tir.

Rickon est tué par Ramsay

Rickon est tué par Ramsay

Rickon est abattu juste devant Jon, qui assiste, impuissant à sa mort. L'objectif pervers de Bolton est donc atteint, ce dernier voulant tuer le jeune garçon au plus près possible de Jon, afin de l'encourager à agir de manière imprudente et irréfléchie, complétement focalisé sur sa vengeance. Après avoir regardé son frère mourir, Snow échange un regard avec son meurtrier, qui le fixe en retour avec un air de défi.

Réalisant la folie que Jon est sur le point de commettre, Tormund marmonne pour lui-même "Ne fais pas ça". Pour provoquer d'avantage son adversaire, Ramsay se retire en adressant un sourire moqueur à son ennemi. Davos comprend lui-aussi ce qui est sur le point de se passer, puisqu'il ordonne à la cavalerie de se tenir prêt à charger. Les archers Bolton reçoivent ensuite la consigne de leur chef de tirer sur le cadavre du jeune garçon, qui se retrouve cribler de flèches.

Cela s'avérera inutile puisque Jon est déjà en train de charger seul l'armée de Ramsay. Réactif, Mervault donne la consigne à tous les cavaliers de suivre leur général, et tous s'élancent alors au grand galop. Il est suivi de près par Tormund, qui ordonne la même chose à l'infanterie. La charge est donc totale pour l'armée de Jon. Les archers Bolton envoient une nouvelle volée de flèches, visant cette fois-ci Snow, qui est à leur portée.

Jon parvient à s'en tirer, mais sa monture est tuée. C'est à ce moment précis que Ramsay décide de lancer sa propre charge de cavalerie. Se relevant péniblement, Snow, désormais obligé de se battre en simple fantassin, fait face aux cavaliers adverses qui arrivent droit sur lui. Ce dernier dégaine Grand-Griffe, avant de jeter son fourreau par terre pour plus de commodité durant le combat.

Jon sauvé in extremis

Les cavaleries s'entrechoquent

Jon reste statique face à la vague de cavaliers qui lui foncent dessus, mais au moment critique, sa propre cavalerie s'entrechoque avec celle de Ramsay. Les deux armées donnent l'ordre à leurs archers de se préparer à tirer, mais Davos décide finalement de ne rien faire, craignant de blesser leurs propres hommes, contrairement à Ramsay qui n'a pas ce genre de considération.

Le chaos est omniprésent sur le champ de bataille, et Jon affronte à la fois cavaliers et fantassins ennemis, tout en évitant les volées de flèches. Il croise un soldat à pied de son armée et tente de lui dire quelque chose, mais ce dernier est abattu par une flèche sous yeux. Les combats continuent tandis que Ramsay ne cesse d'ordonner à ses archers de tirer, ce qui décime non seulement ses cavaliers, mais aussi l'armée de son ennemi.

Jon continue de se battre furieusement au cœur de la mêlée, taillant en pièces tout ce qui porte les couleurs des Bolton et qui passe à sa portée. Pendant ce temps-là, Davos est frustré de ne rien pouvoir faire, car ne voulant pas tuer des alliés à l'aide de ses archers. Il décide donc de mener la charge avec ces derniers, durant laquelle tous sortent une arme de corps à corps. Ramsay estime alors que le moment est venu de donner le signal à Jon Omble.

Ce dernier harangue ses hommes en leur criant "à qui est le Nord ?", tandis qu'ils lui répondent "à nous !". Omble leur dit de lui montrer cela, donnant ainsi l'ordre de mettre le plan en action. Il mène alors l'infanterie Bolton dans une manœuvre d'encerclement total de l'armée ennemie. Pendant ce temps-là, Jon se retrouve en difficulté sur le champ de bataille, mais il est sauvé in extremis par Tormund. Ils sont rejoint par Wun Wun, qui fauche d'un coup de poing un cavalier Bolton ainsi que sa monture.

Jon et son armée sont encerclés

Jon et son armée sont encerclés par l'armée Bolton

L'encerclement par les armées de Ramsay se concrétise, où Jon, Tormund, Davos ainsi que l'ensemble de leurs forces se retrouvent ainsi cernés de toutes parts. Une première ligne de soldats Bolton tient les boucliers, pendant qu'une seconde ligne manie de grandes lances, qui passent entre les différents boucliers. Le dispositif se referme peu à peu sur l'armée de Jon, puisque les deux lignes se déplacent lentement vers le centre de l'encerclement, laissant de moins en moins d'espace aux troupes fidèles à Snow.

La deuxième ligne, c'est à dire les piquiers empalent les ennemis tandis que la première ligne les protège. La seule issue semblait être une montagne de cadavres, qui empêche aux Bolton de mettre en place leur stratégie à cet endroit, mais une charge menée par Jon Omble vient subitement mettre fin à un quelconque espoir de retraite à ce niveau-ci. Pendant que le combat reprend entre les hommes menés par Omble et les encerclés, Wun Wun passe à l'attaque et envoie valser un bouclier, avant de saisir un soldat du dispositif adverse, et le pulvérise à mains nues.

Tormund ainsi que plusieurs sauvageons intrépides font de même, et tentent de briser cet encerclement en fonçant contre les première ligne de boucliers. Au cœur de cette mêlée générale où l'étau se resserre, les combattants piétinent les morts et les mourants, qui appellent à l'aide. Bien que Tormund s'illustre et tue plusieurs soldats, il est contraint de reculer, tiré par les siens pour lui sauver la vie.

Le dispositif ne cesse de se refermer, laissant ainsi de moins en moins de place aux encerclés. De son côté, Jon fait face brièvement à Jon Omble mais ce dernier est bousculé par des combattants qui tentent de fuir l'encerclement, de même que Snow. Jon se retrouve à terre, piétiné par ses troupes, et quand il tente d'appeler à l'aide, il n'en obtient aucune, ses soldats n'accordant plus d'importance à un énième soldat qui demande du secours.

Complétement bloqué, pris dans la masse des combattants, Jon demeure immobilisé. Suffoquant en dessous de ses propres troupes, il peine à se frayer un chemin jusqu'à la surface pour pouvoir respirer et sauver ainsi sa vie. Pendant ce temps-là, Omble est parvenu à se relever et affronte Tormund. Jon Omble donne des coups de tête à répétition au sauvageon, qui semble en difficulté. Snow et Davos échangent alors un regard grave, sentant que tout est perdu.

L'armée Arryn détruit l'armée Bolton

Les chevaliers du Val brisant l'encerclement

C'est alors qu'un cor résonne. Jon Omble cesse donc de tabasser son adversaire pour observer qui sont les nouveaux arrivants. Ce moment d'inattention lui coute cher puisque Tormund en profite pour le mordre au cou, avant de le poignarder à de multiples reprises, provoquant la mort de son ennemi. Ce cor annonce en réalité la venue des chevaliers du Val, menés par Petyr Baelish et Sansa Stark. Cette nouvelle armée fait basculer le rapport des forces, et brise en une charge dévastatrice l'encerclement des Bolton.

Plus loin, Ramsay Bolton ne peut qu'assister, impuissant, à la défaite de ses armées. Contrarié par ce revers, il reste un moment pensif, avant de s'enfuir avec deux cavaliers. Il est cependant talonné par Jon, Tormund et Wun Wun, qui se sont lancés à sa poursuite. Après être arrivé à Winterfell et être descendu de cheval, Ramsay tente de rassurer l'un des deux hommes qui l'accompagnaient en assurant que leur armée est décimée, ce à quoi ce dernier répond que c'est également le cas pour la leur.

Confiant, Ramsay se retourne vers lui et fait remarquer qu'ils tiennent la forteresse de Winterfell, et qu'ils ne pourront jamais la prendre d'assaut avec le peu d'hommes qui leur reste. Un coup dans la porte se fait alors entendre, comme si quelqu'un essayait de la forcer. Il s'agit du géant Wun Wun, qui essaie de la défoncer à coup de poings. Les archers Bolton accourent donc aux remparts afin de cribler de flèches ce dernier.

Malgré tout, il parvient à faire des trous dans la porte, qu'il cherche alors à ouvrir de l'intérieur, mais un soldat Bolton jette une lance qui lui transperce la main. Finalement, les portes cèdent et le géant entre en trombe, puis s'effondre à genoux au milieu de de la cour. Les archers adverses le prennent immédiatement pour cible et se dernier se retrouve criblé de flèches. Le géant pousse un hurlement tandis que les forces fidèles à Jon font irruption dans la forteresse, passant par la brèche créé par Wun Wun.

Mort de Wun Wun

Wun Wun est abattu d'une flèche dans l'œil

Les dernières troupes Bolton sont dès lors massacrés, majoritairement par les archers ennemis. Jon accourt à son tour à l'intérieur, et s'arrête à côté du géant, avec qui il échange un regard. Ce dernier semble sur le point de s'effondrer quand une flèche l'atteint droit dans l'œil, lui portant ainsi le coup final. Il tombe alors face contre terre, mort. Jon lève les yeux vers celui qui a tiré la flèche et se rend compte qu'il s'agit de Ramsay Bolton, toujours vivant, au milieu de la cour.

Regardant autour de lui, le Seigneur de Winterfell se rend compte qu'il est cerné de toutes parts par ses ennemis, et revient sur ce qu'il disait vis à vis de la proposition de Jon concernant le duel singulier qu'il a décliné plusieurs heures auparavant. Il annonce que cela est une merveilleuse idée, puis sans laisser le temps à Jon de se préparer, Ramsay arme son arc et tire sur Snow. Ce dernier a néanmoins le temps de ramasser un bouclier Mormont qui gisait par terre.

Jon parvient ainsi à éviter la mort puisque le bouclier encaisse la première flèche, et avance vers son ennemi. Ramsay tente de lui tirer dessus encore deux fois, mais cela se conclut par le même résultat. Il tente alors d'armer son arc une quatrième fois, et une expression de peur passe pour la première fois sur son visage, lui qui est d'habitude si sûr de lui. Jon ne le laisse cependant pas faire et lui donne deux coups de bouclier, qui font basculer son adversaire par terre.

Jon frappe Ramsay

Jon frappant Ramsay une vingtaine de fois

Ne lui laissant aucun répit, Snow se jette sur lui avant de le rouer de coups de poings. Il le frappe environ une vingtaine de fois, faisant saigner abondamment Ramsay. Choquée par la violence de son frère, Sansa qui est elle aussi présente, regarde silencieusement cela. C'est en croisant son regard que Jon s'interrompt, conscient qu'elle ne l'a jamais vu sous ce jour. Il reprend son souffle puis s'éloigne de Bolton, qui est par la suite arrêté par ses hommes.

Suite à cela, les blasons Bolton sont retirés partout dans tout le château, et sont remplacés par celui des Stark. Dans la cour, serrant la figurine de Shireen qu'il a trouvé plus tôt, Davos fixe Mélisandre d'un air furieux, attendant l'opportunité de la faire s'expliquer sur la mort de la jeune fille. Pendant ce temps-là, Jon discute brièvement avec Tormund jusqu'à ce qu'on amène devant lui le corps de Rickon, disposé sur un brancard.

Il déclare d'un air solennel qu'il sera enterré aux côtés de leur père dans la crypte familial. Jon s'en va tandis que les hommes emmènent le cadavre de son défunt frère, mais Sansa l'interpelle alors. Ce dernier se retourne alors pour lui faire face et elle lui demande où est Ramsay, souhaitant en finir pour de bon avec lui. Encore recouvert de sang après son affrontement avec Jon, ce dernier est enfermé dans les chenils. Sansa vient donc rendre visite à son ancien mari.

Ramsay apperçoit Sansa

Ramsay apercevant Sansa

Ce dernier la salue d'un air parfaitement naturel, avant d'affirmer que les chenils sont désormais sa nouvelle demeure. Comprenant qu'elle est venue ici pour l'éliminer, il raconte que ce dénouement met un terme à leur union. Face à cette dernière qui reste silencieuse, il ajoute que cela n'a aucune importance puisqu'il fait maintenant "partie d'elle" car il l'a marqué à vie et l'a fait évoluer dans ma manière d'être, et donc qu'à ce titre, elle ne peut le tuer.

Sansa prend à son tour la parole et fait remarquer qu'il ne restera rien de lui après sa mort, ni sa maison (dont il est le dernier représentant), ni son nom, ni même ses paroles et le souvenir même de son existence. Un grognement se fait alors entendre non loin de Ramsay, qui est la meute personnel de ce dernier, les Filles du Bâtard qui se rapprochent dangereusement de leur propriétaire. Comprenant ce que Sansa a en tête, Bolton déclare qu'elles sont des bêtes loyales qui ne lui feront aucun mal.

Sansa répond que c'était le cas, mais rappelle également qu'il les affame depuis une semaine et que désormais, ce sont des animaux qui ont faim. Attirées par l'odeur du sang, les chiennes viennent donc à côté de Ramsay, et ce dernier commence à s'inquiéter. Elles reniflent d'abord leur propriétaire qui leur ordonne de rester couchées, cependant il ne se fait aucunement obéir par ses animaux, qui commencent à lécher son sang.

Sansa observant Ramsay se faire déchiqueter

Sansa observant son mari se faire déchiqueter

Ramsay se faire alors mordre une première fois à la mâchoire par l'une de ses chiennes, puis se fait dévorer vivant par ses bêtes, excitées par le sang et poussées par la faim. Attaché sur une chaise, il ne peut que subir l'assaut de ses chiennes. Sansa contemple sans émotion son mari mourir dans d'atroces souffrances, avant de s'éloigner quand celui-ci est mort, et que son cadavre est déchiqueté par les Filles du Bâtard. Sansa arbore un léger sourire en partant, indiquant ainsi qu'il ne reste rien de la jeune fille innocente qu'elle a été par le passé.

Casting

Principaux

Non crédité

  • James Bleakney — Sauvageon
  • Cillean Campbell — Soldat Bolton
  • Desmond Edwards — Soldat Omble
  • Patrick Kelly — Archer Karstark
  • Andrew McClay — Soldat
  • Graeme Peacock — Soldat Omble
  • Mark Quigley — Soldat Mormont
  • Peter Rooney — Soldat Karstark
  • Hugh Yeaman — Garde de Meereen

Secondaires


Notes casting

Apparitions

Morts

Anecdotes

  • Le titre de l'épisode provient de l'affrontement entre Jon Snow (bâtard d'Eddard Stark) et Ramsay Bolton (bâtard légitimé de Roose Bolton).
  • Une légère incohérence est présente dans l'épisode : Sansa Stark quitte les négociations avec Ramsay plus tôt que les autres participants, et c'est à ce moment-là que Ramsay déclare que ses chiens n'ont pas mangé depuis sept jours, chose qu'elle répète pourtant à la fin de l'épisode juste avant de faire exécuter son mari avec ces derniers.

Galerie

Citations

  • Razdal mo Eraz : "Votre règne est terminé."
  • Daenerys Targaryen : "Mon règne vient seulement de commencer."
  • Sansa Stark : "Vous allez mourir demain, Ramsay. Dormez bien."
  • Ramsay Bolton : "Mes chiens ne me blesseront jamais."
  • Sansa Stark : "Vous ne les avez pas nourris pendant sept jours. Vous l'avez dit vous-même."
  • Ramsay Bolton : "Ce sont des chiens loyaux."
  • Sansa : "En effet. Mais maintenant, ils ont faim."
Épisodes de Game of Thrones
Saison 1
1 "L'hiver vient " · 2 "La Route royale" · 3 "Lord Snow" · 4 "Infirmes, Bâtards et Choses brisées" · 5 "Le Loup et le Lion" · 6 "Une couronne en or" · 7 "Gagner ou mourir" · 8 "Frapper d'estoc" · 9 "Baelor" · 10 "De feu et de sang"
Saison 2
1 "Le Nord se souvient" · 2 "Les Contrées nocturnes" · 3 "Ce qui est mort ne saurait mourir · 4 "La Cité de Qarth" · 5 "Le Fantôme d'Harrenhal" · 6 "Les Dieux Anciens et Nouveaux" · 7 "Un homme sans honneur" · 8 "Le Prince de Winterfell" · 9 "La Néra" · 10 "Valar Morghulis"
Saison 3
1 "Valar Dohaeris" · 2 "Noires Ailes, Noires Nouvelles" · 3 "Les Immaculés" · 4 "Voici que son tour de garde est fini" · 5 "Baisée par le feu" · 6 "L'Ascension" · 7 "L'Ours et la Belle" · 8 "Les Puînés" · 9 "Les Pluies de Castamere" · 10 "Mhysa"
Saison 4
1 "Deux Épées" · 2 "Le Lion et la Rose" · 3 "Briseuse de chaînes" · 4 "Féale" · 5 "Premier du nom" · 6 "Les Lois des dieux et des hommes" · 7 "L'Oiseau moqueur" · 8 "La Montagne et la Vipère" · 9 "Les Veilleurs au rempart" · 10 "Les Enfants"
Saison 5
1 "Les Guerres à venir" · 2 "La Demeure du Noir et du Blanc" · 3 "Le Grand Moineau" · 4 "Les Fils de la Harpie" · 5 "Tue l'enfant" · 6 "Insoumis, Invaincus, Intacts" · 7 "Le Cadeau" · 8 "Durlieu" · 9 "La Danse des Dragons" · 10 "La Miséricorde de la mère"
Saison 6
1 "La Femme Rouge" · 2 "La Maison" · 3 "Briseur de Serments" · 4 "Le Livre de l'Étranger" · 5 "La Porte" · 6 "De Mon Sang" · 7 "L'Homme Brisé" · 8 "Personne" · 9 "La Bataille des Bâtards" · 10 "Les Vents de l'Hiver"
Saison 7
1 "Peyredragon" · 2 "Née du Typhon" · 3 "La Justice de la Reine" · 4 "Les Butins de Guerre" · 5 "Fort-Levant" · 6 "Au-delà du Mur" · 7 "Le Dragon et le Loup"
Saison 8
1 "Winterfell" · 2 "Un Chevalier des Sept Royaumes" · 3 "La Longue Nuit" · 4 "Les Derniers des Stark" · 5 "Les Cloches" · 6 "Le Trône de Fer"

Démarrer une discussion Discussions à propos de « La Bataille des Bâtards »

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .