FANDOM


Stannis Baratheon va nous attaquer et plus vite que tu ne crois.
— Tyrion à Cersei[src]

La Bataille de la Néra était la bataille ayant opposé les forces de Stannis Baratheon et celles de Joffrey Baratheon devant les murs de Port-Réal pendant la Guerre des Cinq Rois. Elle se solda par la défaite et le retrait des troupes de Stannis. Elle est aussi surnommée la Bataille de la Baie de la Néra.

Contexte

Je déclare sur l'honneur de ma maison que mon frère Robert n'a pas laissé d'héritiers légitimes. Le jeune Joffrey, le jeune Tommen et la jeune Myrcella étant nés d'inceste entre Cersei Lannister et son frère Ser Jaime Lannister, le Régicide. Par droit de naissance et de sang, je revendique en ce jour le Trône de Fer de Westeros. Que tous les hommes d'honneur déclarent leur loyauté.
— Lettre rédigée par Matthos Mervault sur ordre de Stannis[src]

Lord Eddard Stark a découvert que les enfants du roi Robert étaient des bâtards nés d'inceste entre Cersei Lannister et Jaime, son frère jumeau. Après la mort de Robert, Eddard rédigea une lettre qu'il envoya à Stannis, étant donné que ce dernier est le véritable héritier de Robert dans la lignée de succession.

Quelques temps après le début de la Guerre des Cinq Rois, Stannis a envoyé des copies d'une lettre, déclarant qu'il est le seul roi des Sept Couronnes. Cette lettre fait comprendre au Conseil restreint que Stannis a l'intention d'attaquer la capitale. Cersei décide de commander, dans le plus grand secret, à la Guilde des Alchimistes un grand nombre de pots de feu grégeois. Information qui sera découverte par son frère Tyrion Lannister, alors Main du Roi.

De son côté, Stannis voit sa flotte renforcée quand le pirate Sladhor Saan accepte de lui donner ses trente navires. Cependant, il apprend plus tard que son jeune frère, Renly Baratheon, a aussi l'intention de prendre le Trône de Fer. Pour cela, il organise un pourparler, durant lequel il exige de lui qu'il plie le genou avant de lui proposer le poste de Maître des lois et le statut d'héritier.

Devant le refus de Renly, Stannis et Mélisandre d'Asshaï ont comploté pour assassiner Renly. Les bannerets de ce dernier se sont alors rangés du côté de Stannis, renforçant ainsi les armées de ce dernier. Soutenu par vingt mille hommes et deux cent navires, Stannis mit les voiles sur Port-Réal. Sous les conseils de Ser Davos, Stannis décide de ne pas emmener la Femme Rouge sur le champ de bataille. Pendant la traversée, Stannis confie le commandement de sa flotte à Davos avant de lui promettre le poste de Main une fois qu'il aura conquis le trône.

La Bataille

Les Préparatifs

Si la ville tombe, Stannis fera brûler tous les Lannister qu'il aura entre les mains.
— Tyrion fait part de ses peurs à Shae avant la bataille[src]
Davos et Matthos naviguent

Davos et Matthos naviguent vers Port-Réal

En mer, les soldats à bord du navire de guerre de Stannis La Fureur, situés dans l'entrepont, attendent patiemment, l'un d'entre eux a le mal de mer, tandis que les autres préparent les armes. À bord de la Betha Noire, Matthos fait remarquer à son père qu'ils ont des courants contraires. Davos remarque que le vent est de leur côté et qu'ils se dirigent vers les portes. Matthos lui indique qu'il s'apprête à rentrer chez lui.

Davos répond que Port-Réal n'est plus sa maison depuis vingt ans, qu'il a passé des années à éviter la flotte royale et qu'il s'apprête à l'attaquer. Son fils le corrige en disant que la flotte royale est la leur, ce à quoi son père réplique que les flottes royales sont nombreuses ces temps-ci. Matthos répond alors que le lendemain matin, il n'y aura qu'une seule flotte royale, celle de Stannis, et qu'il deviendra Main du Roi. Il dit aussi à son père qu'ils seront protégés par le Seigneur de la Lumière et qu'il a confiance en la cause qu'il suit et en son père.

Cersei parle avec Pycelle

Cersei parle avec Pycelle

À Port-Réal, Tyrion est dans son lit avec Shae. Il lui confie qu'il a peur d'être tué avec le reste des Lannister si Stannis gagne la bataille. Shae répond qu'elle ne laissera personne lui faire du mal. Tyrion essaie de lui faire comprendre qu'il s'agit de sa guerre et non de la sienne. Shae lui dit qu'elle l'est devenue avant de lui rappeler ce qu'il lui a promis le jour où ils se sont rencontrés; qu'il fallait qu'elle lui fasse l'amour comme si c'était son dernier jour sur terre. De son côté, Cersei réussit à se procurer de l'Essence de Noxombre de la part de Pycelle avant de congédier le Grand Mestre en disant que de braves combattants auront besoin de ses bons soins.

Les Cloches

Matthos: "Elles sonnent pour accueillir le nouveau roi."
Davos: "Je n'ai jamais entendu sonner les cloches pour annoncer une reddition. Si c'est de la musique, qu'ils veulent qu'on leur en passe. Tambours."
Matthos: "Allez ! Tambours !"
— Matthos et Davos entendent les cloches de la ville[src]
Armeca sur les genoux de Bronn

Bronn chante avec les soldats

À l'extérieur, Bronn et quelques soldats Lannister passent un bon moment en chantant « Les Pluies de Castamere » en compagnie d'Armeca, une prostituée travaillant dans le bordel de Littlefinger. Cependant, ils sont interrompus par Ser Sandor Clegane. Ce dernier et Bronn se mettent à échanger quelques paroles. Cependant, la tension entre les deux hommes monte d'un cran et chacun est sur le point de se battre quand le son des cloches retentit; annonçant l'arrivée des ennemis.
Davos veut que les tambours soient entendus

Les tambours doivent sonner

De son côté, Matthos affirme que les cloches sonnent l'arrivée du nouveau roi mais Davos réplique qu'il n'a jamais entendu des cloches sonner une reddition et ordonne à ce qu'on frappe sur les tambours. Au son des tambours, les soldats Baratheon se préparent à attaquer. Alors que les gardes royaux sortent du Donjon Rouge, Tyrion rappelle à Bronn la mission qui lui a été donnée ; ce à quoi le mercenaire répond qu'il s'est très bien ce qu'il doit faire avant de partir.
Sansa et Shae (2x09)

Sansa et Shae dans la salle

Voyant Sansa et Shae, Tyrion leur dit qu'elles devraient aller se réfugier dans la citadelle de Maegor. Joffrey, accompagné du Limier, de Lancel et de quelques gardes royaux, apparaît et ordonne à Sansa de donner un baiser à sa nouvelle épée. Celle-ci s'exécute et son fiancé la menace en disant qu'elle donnera un nouveau baiser sur son épée, une fois qu'elle sera souillée du sang de Robb Stark. Joffrey parti, les deux femmes se dirigent vers la citadelle de Maegor.


Explosion du feu grégeois

Ils n'ont sorti qu'un navire ?
— Matthos remarque un seul navire de la flotte de Joffrey[src]
Lancel ignore où se trouve leur flotte

Joffrey, Tyrion et Lancel

Une fois à l'extérieur, Tyrion, Lancel et Joffrey rejoignent Podrick et les soldats Lannister stationnés sur les remparts de la Porte de la Gadoue. Lancel, surpris de ne rien apercevoir au loin, demande où se trouve leur flotte militaire. Tyrion se contente de dire qu'elle est en chemin et qu'elle va arriver. Stressé et ne voyant rien au alentours lui aussi, Joffrey demande à son oncle pourquoi elle n'est pas encore là alors que l'ennemi approche mais Tyrion refuse de répondre.
La Main est occupée

La Main est occupée

Voyant que Tyrion ne donne aucune réponse, Joffrey ordonne au Limier de dire au Nain que son roi lui a posé une question; ce que ce dernier fait avec très peu de joie. Voyant l'arrogance de son neveu, Tyrion ordonne à Lancel de dire au Limier de dire à son neveu que la Main est extrêmement occupée. Quand Lancel s'exécute, Joffrey l'interrompt avant même que Lancel ne termine et menace son oncle que le Limier le coupera en deux une fois que l'ordre le lui sera donné.
Tyrion menace Joffrey

Tyrion met en garde son neveu

À cette nouvelle menace, Tyrion réplique qu'on le surnommera "Le Quart-homme" et dit que cela ne sonne pas aussi bien que son autre surnom : "le Demi-homme". Alors qu'un soldat surprend le Limier en passant devant lui avec une torche, Tyrion fait comprendre à Joffrey qu'il ne pourra plus donner le signal si il est coupé en deux. Il ajoute que cela pourra permettre à Stannis de remporter plus rapidement la bataille et de placer la tête du roi sur une pique.
Davos ne voit pas de navire royal

Davos ne voit aucun navire

Tyrion dit à son neveu que cette partie serait plaisante sauf si sa propre tête est placée à côté du roi. Tyrion avoue aussi qu'il n'apprécie pas beaucoup sa tête mais qu'il préfère ne pas être séparé d'elle pour le moment. De son côté, Davos n'aperçoit aucun navire et se demande où ils peuvent se trouver. Son fils remarque qu'il était sage d'attaquer en pleine nuit et que cela leur permettra de les prendre par surprise. N'étant pas dénué d'intelligence, Davos lui dit lord Varys sait tout et que rien ne surprend Port-Réal.
Joffrey aperçoit un seul navire

Joffrey aperçoit un seul navire

Matthos émet l'hypothèse que leurs marins se sont mutilés entre eux; ce à quoi son père répond que c'est envisageable. Après avoir attendu pendant plusieurs minutes, Joffrey pointe du doigt un navire ennemi au loin. Tyrion ordonne à ce que les archers se mettent à leurs postes. Quand il ordonne qu'aucune flèche ne soit tirée, Joffrey ne comprend toujours pas pourquoi l'attaque n'est pas donnée. Quand il aperçoit qu'un navire de sa flotte, il se demande où se trouvent les autres et exige une réponse.
Davos voit du feu grégeois

Davos aperçoit du feu grégeois

Voyant que le navire se dirige vers eux, Matthos est surpris lui aussi que leurs ennemis ne sortent qu'un seul bateau. Le voyant également, Davos ordonne aux archers de se préparer à tirer. Cependant, quand l'embarcation ennemie passe devant eux, Mervault remarque qu'il n'y a personne à bord. Quand il aperçoit un liquide vert qui se propage dans son sillage, Davos comprend avec effroi qu'il répand du du feu grégeois. Davos ordonne à ses hommes de changer de cap et de s'éloigner du bateau piégé.
Explosion dans la Néra

La flotte de Stannis détruite

Depuis les remparts, Tyrion donne le signal à Bronn, ce dernier situé sur un point haut des remparts, décoche une flèche enflammée qui embrase aussitôt le feu grégeois. Le feu grégeois progressant en direction de leur flotte, Davos ordonne à son fils de se coucher. À ce moment, une grande explosion éclate, détruisant un grand nombre de navires et faisant de nombreuse victimes. Davos voit son fils mourir dans l'explosion avant d'être projeté par dessus bord.


Bataille devant la Porte de la Gadoue

Suivez-moi ! la ville est à nous.
— Stannis s'adresse à ses soldats[src]
Stannis dit qu'il aura des milliers de morts

Stannis attaque

Stannis, constate les dégâts produits par l'explosion mais n'abandonne pas son objectif d'attaquer la capitale. Il ordonne à ses hommes de se préparer à débarquer. Ser Imry Florent affirme qu'ils risquent d'être attaqués par le feu grégeois ; ce à quoi Stannis répond que le Nain ne peut l'utiliser qu'une seule fois. Imry signale qu'il y aura des centaines morts si ils attaquent. Nullement convaincu, Stannis rétorque que le nombre de morts s'élèvera à plus d'un millier. Stannis s'adresse alors à ses hommes et leur ordonne de les suivre car la ville est à leur merci.
Joffrey voit que l'armée de Stannis est tout près

Joffrey voit l'armée de Stannis

Voyant que l'ennemi se dirige jusqu'à la côte à bord de plusieurs chaloupes, Tyrion déclare que Stannis est un homme tenace. Contrairement à lui, Joffrey prend peur en voyant ses ennemis s'approcher de plus en plus. Toujours attaché à son plan, Tyrion ordonne ensuite aux archers de préparer leurs flèches. Il ordonne aussi au Limier et à Podrick de rassembler les soldats afin d'« accueillir dignement » l'armée de Stannis.
Les hommes de Stannis atteignent les murs

Les ennemis devant les murs

Quand l'armée de Stannis pose le pied à terre, une pluie de flèches de feu s'abat sur eux. Malheureusement, Tyrion comprend que cela est très insuffisant. Les ennemis parviennent jusqu'aux murs, protégés par leur boucliers. Des archers essaient vainement de repousser l'envahisseur avec des grosses pierres. Alors que plusieurs archers de Tyrion sont tués, Stannis et ses hommes se dirigent vers la Porte de la Gadoue. Ils sont accueillis par l'armée royale dirigée par Sandor.
Lancel reçoit une flèche

Lancel reçoit une flèche

Celui déclare haut et fort : « Celui qui n'a pas de sang à son épée quand il crève, je viole son putain de cadavre ». Le combat compte plusieurs morts. Sandor se met à tuer ou décapiter plusieurs ennemis. Lancel, de son côté, réussit à tenir tête face à un ennemi, mais finit par recevoir une flèche dans le flanc droit de son armure. Voyant que l'armée du roi est en mauvaise posture, Lancel se replie dans le Donjon Rouge et va informer Cersei, toujours dans la citadelle de Maegor, de la situation actuelle.
Sandor voit ses hommes se faire tuer

Sandor voit ses hommes mourir

Cette dernière, recroquevillée dans la citadelle de Maegor avec Sansa, Shae et plusieurs dames, ordonne à ce que Joffrey soit ramené dans ses appartements. Bien que Lancel affirme que la présence du roi soutient le moral des combattants, Cersei lui ordonne d'obéir sans discuter. À l'extérieur, Sandor massacre sans pitié ses ennemis avant d'être confronté à un soldat en feu, hurlant de douleur, qui charge dans sa direction. Sandor est paralysé devant ce dont il a le plus peur : le feu, et manque de se faire tuer avant d'être sauvé par Bronn.
Les hommes de Stannis utilise un bélier

La Porte est enfoncée

Voyant que ses hommes se font tuer l'un après l'autre, Sandor et quelques survivants battent en retraite et se réfugient derrière les remparts. Stannis ordonne que des échelles soient placées sur les remparts. Il est le premier à atteindre le sommet et tue plusieurs hommes. Sandor ordonne qu'on lui apporte du vin. Malgré les paroles de Tyrion et Joffrey, Sandor quitte la bataille après avoir perdu la moitié de ses hommes. L'armée de Stannis débarque avec un bélier afin de détruire la Porte de la Gadoue et protège le bélier en retournant une barque.


Dernière chance de victoire

Ne vous battez pas pour votre roi, ne vous battez pas pour ses royaumes, ni pour l'honneur, ni pour la gloire. Ne vous battez pas pour de l'or, vous ne gagneriez rien. C'est votre ville que Stannis veut piller, ce sont vos portes qu'il cherche à enfoncer. Si il entre, ce sont vos maisons qu'il brûlera, ce sera vos deniers qu'il volera, vos femmes qu'il violera. Ce sont des hommes courageux qui frappent à notre porte. Allons tous les massacrer !
— Tyrion encourage les hommes restants[src]
Joffrey se voit de retourner dans ses appartements

Joffrey quitte la bataille

Lancel se montre et dit au roi que la reine exige qu'il soit raccompagné au Donjon Rouge. En entendant cela, Tyrion s'adresse à son neveu et lui demande pourquoi ses hommes défendraient la ville si leur roi ne la défend pas lui-même. Joffrey demande alors ce qu'il pourrait faire et Tyrion lui recommande de mener son peuple contre l'envahisseur. Quand Joffrey demande à savoir ce que sa mère souhaite vraiment, Lancel dit que Cersei n'a rien dit d'autre. Joffrey ordonne à Ser Boros et à Ser Mandon de représenter le roi avant de s'éclipser du combat.
Tyrion s'adresse aux soldats

Tyrion s'adresse aux soldats

Se retrouvant avec le peu de soldat qui lui reste, Tyrion affirme qu'il mènera l'attaque et leur ordonne de former les rangs. Malheureusement, personne ne réagit ; le roi n'étant plus là. Tyrion ressaisit les troupes dans un discours d'encouragement en décrivant les atrocités que pourrait causer Stannis si il gagne. Dans la citadelle de Maegor, Lancel vient annoncer à Cersei que la bataille est perdue. Cersei demande où se trouve Joffrey et Lancel affirme être revenu pour le ramener sur le champ de bataille.
Cersei apprend que la bataille est perdue

Lancle informe Cersei

Furieuse, Cersei frappe et pousse Lancel à terre avant de se retirer avec Tommen. Les dames de la cour alors présentes se mettent à chanter un hymne sous la direction de Sansa avant que cette dernière ne regagne sa chambre. Toujours à l'extérieur, Tyrion et ses hommes réussissent à surprendre l'armée de Stannis qui se fait décimer. La barque qui servait de protection au bélier est renversée et incendiée.
Tyrion est confronté à Ser Mandon

Tyrion contre Ser Mandon

Alors que Tyrion est acclamé par ses soldats, le Demi-homme aperçoit une troupe ennemie venue en renfort. Le combat reprend de plus belle et Tyrion est sauvé après avoir été en mauvaise posture. Cependant, il se retrouve devant Ser Mandon Moore et Tyrion ne tarde pas à comprendre que ce dernier souhaite le tuer. Moore blesse le nain au visage. Avant qu'il ne puisse porter un autre coup, Podrick lui transperce le crâne avec une lance.
Stannis est obligé de battre en retraite

Stannis bats en retraite

Tyrion commence à perdre connaissance dans les bras de son échanson. Ces derniers aperçoivent une autre armée, cette fois-ci commandée par Tywin Lannister, Mace et Loras Tyrell; ce dernier portant l'armure du feu roi Renly. Les derniers soldats de Stannis sont massacrés et sont obligés de sonner la retraite, à la grande colère de Stannis qui ordonne à ces hommes de continuer à se battre. Ce dernier est emporté de force par ses hommes. Dans la salle du Trône de Fer, Cersei se trouve sur le trône avec Tommen.
Tywin et Loras (2x09)

Tywin et Loras entrent dans la Salle du Trône

Sa mère lui raconte alors l'histoire de la « Mère lion et son lionceau ». Quand elle approche de la fin, Cersei est sur le point de faire boire à son fils le poison de Pycelle. Mais les portes de la salle s'ouvrent, laissant entrer Ser Loras et plusieurs soldats Lannister. Voyant son père entrer à son tour, Cersei renverse l'essence de noxombre avant de laisser tomber la fiole sur le sol. Tywin déclare que la bataille est terminée et qu'ils ont gagné, au grand soulagement de sa fille, qui serre son dernier fils contre elle.

Conséquences

Je vous ai sauvé. J'ai sauvé cette cité et toutes vos vies inutiles et abjectes. J'aurais dû laisser Stannis vous occire tous.
— Tyrion s'adresse au petit peuple pendant son procès[src]
Quelques jours après la bataille, Tyrion se voit retirer le poste de Main du Roi par Joffrey ; qui décide de l'offrir à son grand-père, Tywin, avec le titre de "Sauveur de la Ville". Lord Petyr Baelish hérite de la grande forteresse Harrenhal pour avoir uni les Lannister et les Tyrell. Afin de sceller cette nouvelle amitié, Joffrey accepte d'épouser Margaery Tyrell, la veuve de Renly Baratheon. Après qu'on a tenté de l'assassiner, Tyrion mènera sa propre enquête afin de savoir qui a ordonné à Ser Mandon de le tuer. Après avoir suspecté sa sœur, Tyrion pense que l'ordre a été donné par Joffrey.

Très affecté après sa défaite, Stannis se replie à Peyredragon et n'accepte de voir que Mélisandre. Un grand feu a été allumé et tous les hommes ayant critiqué Stannis ont été accusés d'être les serviteurs des forces obscures par la Femme Rouge. Tandis qu'elle leur chantait des hymnes, les hommes furent brûlés. Davos, sera aussi enfermé pour trahison par Stannis après son retour à Peyredragon. Cependant, il réussira à convaincre Stannis d'abandonner toute idée de reprendre la ville en allant au Nord, là où la véritable guerre se prépare.

The Laws of Gods and Men 4x06 (20)

Tyrion s'adresse aux petites gens

Le fait que Joffrey soit parti se cacher pendant la bataille de la Néra n'a pas échappé à Tyrion, au point qu'il humiliera son neveu pour ce geste pendant le Mariage Pourpre. Bien plus tard, Tyrion est accusé de régicide pour avoir empoisonné Joffrey à son mariage et jugé lors d'un procès. Ne pouvant plus entendre les mensonges de Shae pendant la deuxième partie du procès, Tyrion se tourne vers les petites gens. Voyant tout le mépris de ces derniers, Tyrion affirme qu'il aurait dû laisser Stannis les occire jusqu'au dernier.

La désertion du Limier n'aura pas échappé aux oreilles des soldats ayant juré loyauté aux Lannister. Un de ses soldats, Polliver, n'a pas cru aux nouvelles disant que le chien de Joffrey s'était « sauvé la queue entre les jambes » pendant la bataille de la Néra. Cependant, il découvrira que ces informations étaient fondées après que le Limier insulte le roi devant lui. Bien des années plus tard, le Limier reviendra à Port-Réal lors du pourparler à Fossedragon et dira à Tyrion qu'il a quitté la capitale parce qu'il ne voulait pas y mourir.

Références

La Bataille de la Néra se déroule durant l'épisode "La Néra".

Galerie

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .